blog

L’Inde à l’état sauvage

9 octobre 2015

Forêts tropicales, végétations alpines, plaines fluviales, îles maritimes, zones désertiques ou terres humides côtières... l’Inde dispose d’une diversité d’habitats qui a permis à la faune et à la flore de se développer et de prospérer.

C’est l’une des dix terres au monde offrant le plus grand nombre d’espèces animales. Le pays compte plus de 7% de la faune mondiale, soit près de 90 000 espèces. Ces dernières décennies, l’explosion de la démographie, l’urbanisation et l’industrialisation ont menacé l’équilibre naturel du pays. Consciente de sa richesse, l’Inde a su prendre des initiatives pour protéger sa biodiversité.

PRESERVER L’ECOSYSTEME

La protection de la vie, qu’elle soit animale ou végétale, est une philosophie, un héritage culturel. Plantes et animaux sont en permanence présents dans le quotidien des indiens. Pour protéger la biodiversité du territoire, de nombreuses initiatives ont été mises en place par le gouvernement indien. 88 parcs nationaux et 490 « sanctuaires » ont été créés, couvrant une superficie de 153 000 km².

Le parc national Corbett, situé sur les contreforts de l’Himalaya, fut l’un des parcs précurseurs en matière de protection de la faune sauvage. Créé en 1936, ce n’est qu’en 1957 qu’il devient le Corbett National Park en hommage à Jim Corbett. Légendaire chasseur de tigres dans les régions du Kumaon et du Garhwal, il devint ensuite leur plus fervent protecteur. Ce parc national fut l’un des premiers à lancer le « Project Tiger », un programme parrainé par le gouvernement pour la conservation du tigre du Bengale et de son habitat. Aujourd’hui, 47 réserves sont concernées. La population de tigres est un indicateur clé de la stabilité de l’écosystème. Dans le même ordre d’idée, le « Project Elephant » lancé en 1992 vise à assurer la survie à long terme de la population d’éléphants d’Asie et de leur habitat naturel.
L’Inde est le seul pays au monde à accueillir les trois plus grands félins :
le tigre, le lion et le léopard.
Symbole national et spirituel fort, le TIGRE du Bengale est emblématique de l’Inde. Apercevoir le « seigneur de la forêt » est une expérience unique. Si vous êtes de passage dans l’Etat du Rajasthan au nord de l’Inde, profitez-en pour visiter la réserve de Ranthambore. Avant de devenir un parc national, le site était le terrain de chasse royal des Maharajas de Jaipur. Les tigres évoluent dans un paysage de lacs et de falaises. Le fort de Ranthambore, vestige de la dynastie de Chauan au Xème, mérite aussi le détour.

Les LIONS d’Asie, dominants jadis sur l’ensemble du territoire asiatique, sont désormais en nombre restreint. L’un des parcs permet encore de les admirer, il s’agit du Sasan Gir, situé dans le Gujarat. Un peu moins de 400 Lions y ont été recensés.

Le LÉOPARD , quant à lui, est plus solitaire et difficile à apercevoir. Il peut s’observer au Jawai « Leopard Camp ». Situé entre Jodhpur et Udaipur, au pied des montagnes Aravalli, ce camp est un modèle d’éco-tourisme et de préservation des félins.

Visiter l’Inde, c’est aussi partir à la rencontre de son patrimoine naturel et sauvage. Les sites d’observations de la faune et de la flore sont les témoins d’un écosystème riche possédant les espèces les plus rares.

Ajoutez un commentaire

Article suivant
Le luxe durable a de l’avenir en Inde

Chhatrasagar  -  Campfire

Retour